Lancement de la Revue GLOBAL AFRICA

Lancement de la Revue GLOBAL AFRICA calendar_today 01-03-2021

Lancement de la Revue GLOBAL AFRICA

La revue Global Africa, créée en 2021, accueille des réflexions sur les enjeux globaux et leurs défis saisis à partir de l’Afrique et de ses diasporas, dans le cadre de la 4ème révolution industrielle. Ce contexte de défis anciens, nouveaux et futurs est celui dans lequel il faut penser de manière critique le Continent et ses trajectoires sociales, politiques, culturelles, économiques, scientifiques.

Global Africa est portée par le Laboratoire d’Analyse des Sociétés et Pouvoirs / Afrique – Diasporas (LASPAD) de l’Université Gaston Berger de Saint Louis, au Sénégal avec l’Institut de recherche pour le développement (IRD) en France; le LASDEL au Niger, L’Université internationale de Rabat (UIR) au Maroc. Global Africa est une revue pluridisciplinaire, à partir et au-delà du champ des sciences sociales, et publie des textes originaux et/ou traduits en français, arabe, anglais et swahili. En prise avec les enjeux globaux, soucieuse de s’inscrire dans la « science de la durabilité » et dans la recherche prospective, Global Africa est un lieu d’analyses et de débats sur la place de l’Afrique dans le Monde.

La marginalisation de la recherche et des publications de l’Afrique dans la production scientifique internationale, alors même que le Continent est un lieu exemplaire de l’enchevêtrement des enjeux locaux, nationaux, communautaires et transnationaux – par les innovations et tensions qui s’y repèrent – exige de fournir une tribune exigeante, rigoureuse, aux voix des chercheur.e.s africain.e.s pour en décrire et en penser les trajectoires. Global Africa veut en être l’écho en s’appuyant sur une politique d’ouverture assumée.

Située dans le champ des études globales, la revue accorde pourtant une grande attention à ce qui se passe au niveau local. Global Africa juge indispensable de s’approprier des sujets (cf. supra) qui font écho à des préoccupations « locales », émanant du corps social – qu’il s’agisse des personnes ou des groupes qui les vivent quotidiennement ou qui les organisent et les gouvernent – y compris celles des femmes, des jeunes et des personnes marginalisées. La revue s’ouvre dès lors aux arts, cultures, techniques et savoirs extra académiques, en discutant avec des experts reconnus dans leur domaine. Cette conviction de la nécessaire (co)production de savoirs robustes, non pas uniquement pour eux-mêmes mais aussi pour la société, se traduira par la publication de textes avec des formats complémentaires accompagnant les articles scientifiques classiques. Global Africa s’inscrit ce faisant dans la démarche de « la science de la durabilité » (sustainability science)  et de « la science citoyenne »  qui placent en leur cœur les objets aux interfaces (par exemple entre sociétés et environnements, entre sociétés et trans-humanisme) et promeuvent un rapprochement entre les connaissances des scientifiques et les savoirs des autres acteurs du développement.

La revue se donne par ailleurs pour ambition de susciter une réflexivité critique permettant de renforcer les fondements épistémologiques, théoriques, méthodologiques et déontologiques de la recherche sur l’Afrique et en Afrique. Global Africa souhaite ainsi engager des discussions soutenues sur les conditions d’une pensée véritablement libre sur le Continent et dans le monde, sur les visées émancipatrices et les valeurs dans la production des SHS, notamment au travers des missions de l’Université.