Public Policy Center

Public Policy Center

Public Policy Center
Nature et objectifs:

Le Public Policy Center (PPC) a été établi en juillet 2017 au sein de l’Université Internationale de Rabat (UIR) pour initier et conduire des études et des recherches sur les questions de politiques publiques qui ont un impact stratégique pour le Maroc en particulier, mais également pour l’Afrique et la région MENA ; Il s’agit de questions de relations internationales, de médiation et de résolution des conflits, de gestion post-conflits, du développement humain durable, ainsi que de la place du Maroc dans les dynamiques régionales courantes. 

Les activités du PPC couvriront la « consultance », la recherche, et la formation. A terme, le PPC :

   Concrétise l’ambition citoyenne de l’UIR au service du Maroc (en se consacrant à l’étude des problématiques vitales au niveau national) ;

     Renforce les activités de formation et de recherche par les synergies qui seront créées et les opportunités qui seront offertes ;

  Amplifie les opportunités en matière de coopération internationale et catalyse les offres en formations diplômantes au sein de l’Université.

Le PPC s’appuie sur les ressources académiques de l’UIR (enseignants-chercheurs) dans les domaines des sciences humaines et sociales ; il s’appuie aussi sur les partenariats avec les structures institutionnelles similaires ou connexes dans les universités et les institutions de renom dans le pourtour méditerranéen, l’Europe, la région MENA et les États-Unis.  

Pour mener à bien cette tâche, le PPC a fixé cinq axes de recherche aux thématiques prioritaires DANS LESQUELS IL envisage le développement de ses activités :

  1. Études sur les États-Unis d’Amérique
  2. Questions de développement et de géopolitique en Afrique
  3. Programme Médiation et résolution des conflits 
  4. Développement durable, développement humain et changement social au Maroc
  5. Enjeux géopolitiques et géostratégiques internationaux du Maroc

 

1. Le programme des études sur les États-Unis d'Amérique (The US Studies Program) :


Il s’agit d’un programme pour promouvoir les études sur, et former des spécialistes des Etats-Unis, notamment dans les disciplines des Relations internationales (Foreign Policy), la politique américaine (politics), et l’économie des Etats-Unis (dont il s’agira de saisir et de maîtriser les dynamiques des points de vue de la politique étrangère, militaire, économique et technologique). Etant donné la place prépondérante de ce pays dans le monde globalisé d’aujourd’hui, ce centre entend instiguer de nouvelle perspective de compréhension de ce pays à partir du point du vue spécifique de la région MENA.

Plus que la focalisation sur les Cultural Area Studies, il s’agit davantage de cerner les questions ayant trait au politique et à l’économie, de développer une vision de service à double sens : au service du Maroc et de la zone MENA ; et au service des Etats-Unis ; d’où l’orientation stratégique d’adosser ce programme aussi bien avec les entités américaines que de la zone MENA. Des questions telles que la stratégie des Etats-Unis dans la région de l’Afrique du Nord et le Sahel ; la sécurité alimentaire ; l’approvisionnement énergétique ; et la coopération multilatérale ; la sécurité en Afrique ; les migrations et le « Brain drain » ; la cybersécurité et les échanges de données figurent en bonne place dans ce programme.

 

2. Questions de développement et de géopolitique en Afrique (African Studies : Geopolitical and Development Issues) :

 

Le programme des études sur l’Afrique s’inscrit dans le sillage de la grande ouverture du Maroc sur son continent d’appartenance, laquelle a été consacrée suite à l’adhésion du Royaume à l’Union Africaine en Janvier 2017. Le rayonnement du Maroc sur le continent n’est pas fortuit, mais est le résultat d’une diplomatie qui combine le politique (relations exemplaires depuis des années avec les pays d’Afrique de l’ouest), l’économique (investissements marocains importants en Afrique où il occupe la première place), le religieux (liens historiques auréolés par la diplomatie religieuse du Maroc) et le social (efforts du Maroc –pionnier dans la région sur la question migratoire- en matière de régulation de situation des migrants provenant de l’Afrique subsaharienne, installés au Maroc). 

Dès le départ, il a été décidé que pour le PPC,  l’un des leviers de consolidation de ce programme est la mise en place d’un Master qui porte sur les questions de géopolitique autant que sur les enjeux de développement durable (économique, politique, écologique et social) en Afrique. Effectivement, une déclinaison de ce programme, proposée sous forme d’un Master intitulé Sustainable Development in Africa: Political, Social, and Ecological Issues, a été accréditée en juillet 2018 et une convention avec IEA/BIGSAS de l’Université Bayreuth en Allemagne a été signée dans ce sens).


3. Le programme Médiation et résolution des conflits (Mediation and Conflict Resolution Program)

 

Ce programme matérialise la place notoire qu’occupe le Maroc dans la région MENA et dans le monde. Il s’agit d’une dimension que le Royaume pourra davantage concrétiser et investir sur l’échiquier régional dans le sens où les études sont orientées vers l’Afrique. Dans ce sillage, divers thèmes seront traités : Conflits/crises ; Violence ; justice transitionnelle ; Construction de la paix (Peace Building) ; Promotion de médiation pour la paix ;

Les activités auront pour vocation de traiter les points tels que :  Entrainer des compétences dédiées (Maroc) ; Développer une expertise qui mettra l’UIR en bonne place dans la région ; Être au service de la politique préventive et solidaire du Maroc.

 

4. Enjeux géopolitiques et géostratégiques internationaux du Maroc (International Geopolitical and Geostrategic Issues in Moroccan Context)

 

Ce programme ouvert a pour objectif d’inclure toutes sortes de questions géostratégiques du Maroc qui, opportunément, impliquent son voisinage proche (ex. la question du Sahara et ses retombées géopolitiques ; les tensions en Afrique subsaharienne ; la géostratégie de l’Afrique du Nord et de la méditerranée ; etc.), conformément au principe structurant qui consiste à être au service du Maroc et y favoriser la formation excellente (initiale et Executive).

Les thématiques pouvant être abordées sont : La question du Sahara et ses retombées géopolitiques ; Les tensions en Afrique subsaharienne ; La géostratégie de l’Afrique du Nord et de la Méditerranée ; Les relations Maroc - Moyen-Orient et pays du Golfe.

 

5. Développement durable, développement humain et changement social au Maroc (Human Sustainable Development, and Social Change in Morocco)

Les questions relevant de l’ordre interne du Maroc et des dynamiques transversales et polyvalents de grande envergure qui s’y déroulent constituent l’un des centres d’intérêt principaux du PPC. L’élaboration des politiques publiques et l’aide à la décision relèvent de la vocation de la recherche au sein du PPC. C’est pour cela que le PPC entend contribuer et participer à la compréhension tout d’abord de l’état des lieux au Maroc, puis de la maîtrise des contours des dynamiques sociales qui s’y déroulent actuellement, ainsi que de la définition de ses priorités en matière des politiques publiques en vue de leur rationalisation.

Ce programme aborde diverses questions domestiques actuelles:  Aménagement du territoire et développement durable , Démocratisation et Droits de l’homme; Islam politique ; statut de la femme ; enjeux linguistiques,  Evaluation des politiques publiques ; dynamiques sociales et sociétales, enjeux linguistiques, etc. 


       Un partenariat a été signé le 27 mai 2019 entre le PPC et FEMISE Network.

Le Mémorandum d’entente (MoU) a été signé par Abdelaziz BENJOUAD (Vice-Président à la Recherche et au Développement, UIR), Abdellatif BENCHERIFA (Conseiller auprès du Président en charge du Public Policy Center) et Patricia AUGIER (Présidente du Comité Scientifique de l’Institut de la Méditerranée, Co-coordinatrice et Présidente du Comité Scientifique du FEMISE).

Cette signature a été précédée d’une réunion en présence de :


        Ahmed EZBAKHE (Vice-Doyen aux affaires académiques)

        Hakima FASSI-FIHRI (Directrice des Relations Internationales et Partenariats)

        Olivier APTEL (Directeur Général du Pôle Management)

        Ali HASSANI SBAI (Directeur de l’Ecole de Droit).