Chaire « Cultures, Sociétés et Faits religieux »

Chaire « Cultures, Sociétés et Faits religieux »

Chaire « Cultures, Sociétés et Faits religieux »

"La Chaire Cultures, Sociétés et Faits religieux contribue ainsi à asseoir au cœur de l’espace euro-méditerranéen une formation universitaire au croisement d’atouts scientifiques, au service de la recherche et de l’enseignement."

Inaugurée en décembre 2016, la Chaire Cultures, Sociétés et Faits religieux se veut un espace de confluences pour l’enseignement et la recherche académique de pointe et où l’approche « pluridisciplinaire », voire « polydisciplinaire » sera privilégiée. Il y est question de mettre en avant des analyses du temps présent qui portent sur les problématiques sociétales, géostratégiques et socioreligieuses et qui se manifestent notamment par leurs impacts locaux, régionaux et globaux et ce, tant à partir des urgences à l’écume des actualités, que sur les grands courants qui font les mutations des sociétés en profondeur. Notre expertise de pointe, plurielle et qui porte sur les domaines des sciences politiques, des sciences humaines et sociales, autant que des sciences juridiques, théologiques et historiques, permettra d’appréhender un phénomène à partir d’une pluralité d’angles d’analyses et dans la saisie du complexe.

La Chaire Cultures, Sociétés et Faits religieux offre aussi une expertise académique fine se voulant d’utilité publique. 

La Chaire Cultures, Sociétés et Faits religieux entend donc déployer son savoir et savoir-faire académique et scientifique reconnus à l’échelle régionale, continentale et sur l’international, par le biais d’une localisation multi-située et notamment avec la Belgique. 

La Chaire Cultures, Sociétés et Faits religieux aspire à développer, au travers d’un partage d’expertises d’universités européennes et africaines, des types d’approches comparatives et prospectives. Il est précisément question d’inclure une collaboration académique forte avec des universités belge, italienne, française et sénégalaise notamment. 

Ces collaborations structurelles autour de projets de recherche et de collaborations sur l’enseignement académique seront également élargies à des collègues universitaires et des institutions académiques sur d’autres régions du monde.

Gouvernance de la Chaire :

Le comité de pilotage, appuyé par un comité scientifique international, donne son avis sur les réalisations et les projets de la chaire. Il sera composé, en plus du titulaire de la Chaire, de :

        Noureddine Mouaddib, Président de l’Université Internationale de Rabat.

        Abdelaziz Benjouad, Vice-président à la Recherche et Développement, Université Internationale de Rabat.

        Farid El Asri, Titulaire de la chaire, Directeur du Center for Global Studies, Université Internationale de Rabat

Mission et objectifs :

La mission de la Chaire Cultures, Sociétés et Faits Religieux consiste à couvrir les questions contemporaines et analyser des dynamiques culturelles, sociales et religieuses au travers des notions de mouvements, de transformations et de pluralités.

Par l’établissement de la Chaire Cultures, Sociétés & Faits Religieux au sein de l’Université Internationale de Rabat, il est notamment question de :

Sur le plan scientifique

d’approfondir la connaissance et le développement d’un carrefour d’expertise par la réalisation de recherches doctorales pluridisciplinaires ;

●  de développer et constituer des réseaux de recherches idoines ;

 de nourrir une infrastructure de recherche telle qu’un centre de documentation, une bibliothèque en ligne et des outils de distillation des savoirs.

Sur le plan de la formation universitaire

 de développer les formations académiques insérées à plein titre au sein des universités et dans le cadre de partenariats académiques internationaux ;

 de contribuer à la réflexion sur les programmes de pointe, notamment les demandes de formation dédiées aux analyses des faits religieux.

Sur le plan de l’expertise

●  de développer une expertise élargie à divers champs de compétences, ainsi qu’en faveur d’institutions publiques ou privées et en phase avec nos objectifs de développement et de démocratisation d’accès à la complexité des réalités contemporaines ;

  de dégager des perspectives du devenir au sein de la Chaire, à partir du cumul des connaissances approfondies de la recherche sur le moyen-terme.